• mar. Oct 27th, 2020

Starmalleg

Bien demarrer pour obtenir un prêt d'investissement immobilier

Quel est le meilleur moment pour investir dans l’immobilier en France

Byadmin

Sep 1, 2020

Est ce que c’est le bon moment pour acheter de l’immobilier ?

Alors évidemment vous devez vous poser beaucoup de questions par rapport à la situation actuelle. Puisqu’en ce moment, les transactions immobilières sont en pause. Je pense notamment aux personnes qui font de la location courte durée. Elles ont en ce moment leurs locations qui sont en pause, donc ils n’ont pas de rentrées d’argent, mais de l’autre côté des crédits qui sortent. Si vous avez des locataires qui sont étudiants probablement que vous avez eu des locataires qui ont quitté vos logements, pourquoi ?

Parce qu’en ce moment, les universités ont décidé que les cours s’arrêtaient. Donc vous avez peut-être reçu des recommandés par rapport à ça. Et on le voit la situation économique s’aggrave parce qu’on a beaucoup d’entreprises qui sont fermées ce qui veut dire que les revenus ne rentrent plus. Donc on se pose la question de savoir ce qui va se passer au niveau de l’immobilier. Alors je vais vous donner mon analyse. Moi, je pense que dès qu’on va sortir du confinement, qu’est ce qu’il va se passer, tous les propriétaires qui avaient prévu de vendre leur bien immobilier un certain prix vont continuer à afficher des prix qu’ils affichaient auparavant. Je ne pense pas que les propriétaires vont du jour au lendemain décider de brader le prix de leur logement. En tout cas, c’est ce qui risque de se passer au niveau des prix affichés. Maintenant de l’autre côté, je pense qu’il va y avoir des personnes qui vont vouloir se positionner et notamment des investisseurs et qui vont vouloir acheter des biens immobiliers qui risquent de contenir en fait le marché pendant un certain temps. Mais qu’est-ce qui va se passer également ?

Vous allez également avoir des gens qui sont des chefs d’entreprise, qui ont eu des difficultés, qui avaient par exemple des activités au niveau du tourisme et qui aujourd’hui ne rentrent plus d’argent. Ces personnes, elles ont un patrimoine immobilier et probablement qu’elles vont devoir le vendre pour justement renflouer les caisses et sauvegarder leur entreprise. Et c’est à ce moment-là qu’il risque d’y avoir des bonnes opportunités parce que vous allez pouvoir vous positionner en faisant des offres en dessous des prix qui sont affichés. Maintenant ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’immobilier ça reste une question d’offre et de demande. Donc si vous investissez en France vous vous êtes aperçu que la plupart des gens se concentraient dans les grosses villes, parce que c’est là qu’il y a du travail et généralement, c’est là que les gens veulent habiter. On est dans une conjoncture un petit peu particulier. C’est qu’en France, il y a une pénurie de logements ce qui fait que moi, c’est ce qui m’arrive et c’est probablement ce qui vous arrive aussi, si vous investissez dans l’immobilier. Lorsque vous mettez un logement sur le marché et que vous le mettez en ligne sur une plateforme, vous êtes assaillis de coups de téléphone de locataires potentiels qui veulent se loger. Il suffit que votre bien soit un petit peu meilleur que la concurrence pour que votre logement soit quasiment toujours plein. En fait, je pense que ce phénomène va continuer à se concentrer notamment dans les grandes villes, mais vous risquez d’avoir des personnes qui ont mal investi. C’est-à-dire qui ont acheté des biens immobiliers là où il n’y avait pas forcément de demande locative. Oui, ces personnes risquent de souffrir. Donc il faut bien comprendre que l’immobilier.

Qu’est ce qui va se passer après cette crise ?

C’est possible qu’il y ait de bonnes opportunités qui soient sur le marché. Un deuxième avantage que vous allez avoir, c’est que les taux d’emprunt sont extrêmement bas, ce qui fait que vous allez pouvoir emprunter de l’argent à un taux extrêmement faible. Par contre, il risque d’y avoir un inconvénient, c’est que les banques risquent d’être un petit peu plus frileuses pour accorder des crédits immobiliers, c’est normal. En temps de crise, les banques ont tendance une petite peu à freiner le robinet du crédit. Ce qui veut dire que les opérations qui auraient pu être financées auparavant avec des taux d’endettement supérieur à 33 % ou avec moins d’apport, c’est possible que certaines banques vous demandent de mettre un petit peu plus d’apport ou en tout cas vous demandent d’apporter des garanties plus solides pour financer votre dossier. Alors la synthèse par rapport à ça, je pense que ça va être intéressant de se positionner, mais comme d’habitude en respectant les fondamentaux. Ce que je vous recommande, c’est d’acheter des biens immobiliers et utiliser l’effet de levier de la banque, vous achetez à crédit en face de ça vous mettez un loyer qui couvre votre mensualité de crédit et achetez donc du cash-flow. C’est-à-dire que votre bien doit s’autofinancer où vous devez dégager une marge par rapport à ça. Qu’est-ce qui se passe si l’immobilier demain baisse ? Ça veut dire plus de bonnes affaires pour les investisseurs immobiliers. Si vous avez un prix qui baisse et en même temps des taux qui sont très faibles, la mensualité de crédit que vous aurez à rembourser elle sera très faible. Et de l’autre côté si vous avez toujours une demande stable au niveau de la location vous allez faire plus de cash-flow. Donc il risque d’y avoir plus d’opportunités sur le marché. Mettez en parallèle par rapport à ça toutes les personnes qui vont avoir peur, vont attendre, elles vont se dire est ce que ce n’est pas le bon moment pour acheter, est ce que c’est le bon moment pour rentrer, donc moins d’investisseurs potentiels sur le marché. Ce qui veut dire que vous risquez d’avoir plus de deals qui sont là pour vous. Alors ça ne veut pas dire qu’il faut se précipiter et acheter n’importe quoi, parce qu’il est marqué immobilier, c’est de la pierre, etc. Non. Il faudra faire vos calculs, il faudra faire votre étude de marché, il faudra présenter un bon dossier au niveau de la banque, mais je pense qu’il y aura toujours de bonnes affaires à faire. Et ça sera le cas en sortie de crise ça sera également le cas dans 5 ans, dans 10 ans, dans 20 ans. Si vous y réfléchissez, l’immobilier, c’est quelque chose qui a traversé les temps, même si on a connu des cycles de hausses et de baisses. Il y a toujours la possibilité lorsque l’on investit correctement de se générer un revenu complémentaire, ou de préparer sa retraite, on en aura besoin encore plus que jamais.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *